Bâtiments démontables et développement durable

L’économie circulaire représente des possibilités concrètes pour un avenir plus durable dans le secteur d’activité du bâtiment et de la construction. Sachez que la rénovation en matière de démarche éco responsable correspond au principe du « logement circulaire », solution très intéressante.

Des bâtiments industriels démontables

Vous cherchez des solutions pour le stockage temporaire de votre matériel d’entreprise. Il est vrai que la majorité des bâtiments industriels sont fixes. Venez découvrir les modèles exposés sur https://www.spaciotempo.fr/. Vous recherchez ainsi un bâtiment modulaire à utiliser comme un hangar industriel. Un bâtiment complètement démontable et recyclable compose le principe de l’économie circulaire. En effet, ce type de bâtiment propose des panneaux en bois qui s’emboîtent tel un jeu de construction. Par exemple, la Maison du projet, considéré comme futur parc du XXIe siècle, se situe à la limite entre Wattrelos et Roubaix (Nord), représente le premier bâtiment édifié en France d’après la démarche Cradle to Cradle correspondant aux principes de l’économie circulaire. Ce bâtiment est totalement démontable et remontable. En effet, ses composants peuvent être recyclés ou réutilisés. Les fondations du bâtiment sont constituées avec des pieux en fonte à 10 m de profondeur, ils pourront être retirés. Ces pieux supportent, grâce à des des platines de réglage, de grandes longrines métalliques en forme de H portant les panneaux de bois. Ils s’emboîtent sur diverses platines, en fonction de procédés classiques concernant la charpente, avec une spécificité : les vis sont ainsi accessibles afin de faciliter le démontage.

Pour un développement durable

Ces bâtiments démontables proposent des connexions accessibles. En effet, les panneaux en ossature bois composent des murs périphériques. Il s’agit de caissons préfabriqués proposant à la fois un parement extérieur (bardage en douglas et non traité) et une finition intérieure composée de panneaux de peupliers, avec l’isolation. Ces caissons s’emboîtent facilement les uns dans les autres en fonction d’un système doté de quatre clavettes. Par ailleurs, concernant les panneaux de plancher avec une structure bois, ils sont posés et joints avec le parquet de finition installé. A l’extérieur, il faut souligner que l’habillage du plancher est en fait vissé. Cette action permet l’accès aux différents éléments de connexion mécanique, situés entre les murs et les panneaux de plancher. Ces bâtiments conçus dans un objectif de développement durable, propose une structure en forme de nid-d’abeilles. Ainsi, elle délimite les différents espaces, qui sont les bureaux, la salle de réunion et les combles techniques au-dessus. L’ensemble ne comporte pas de VMC, il bénéficie toutefois d’une ventilation naturelle. En effet, des entrées d’air sont intégrées aux menuiseries sur un côté. De plus, l’ensemble des réseaux de fluides qui sont intégrés dans les éléments dits structurels s’avèrent accessibles afin de procéder au démontage de ce bâtiment.

Économie circulaire

Le logement circulaire est une solution à mettre en avant, il faut alors conserver l’ensemble des bâtiments existants et privilégier la rénovation. Une autre approche est à souligner : les logements sont conçus comme des structures dites pérennes, au maximum. L’économie circulaire a gagné du terrain quant aux produits de consommation dite courante. Il s’agit aussi d’un modèle plus complexe à installer dans le secteur de la construction de bâtiments et logement. Les bâtiments dévoilent une durée de vie longue, ils sont fabriqués avec des milliers de composants. En fait, les bâtiments représentent un réel casse-tête pour appliquer un modèle circulaire : conserver, valoriser et recycler, plus qu’un modèle linéaire (extraire, construire, utiliser et ensuite jeter). Le domaine de la construction constitue 6 % du PIB ou produit intérieur brut mondial (autrement dit 10 milliards de dollars) chaque année, d’après le Forum économique mondial. Et, la construction de logements requiert l’emploi de quantités de ressources considérables, par exemple la moitié de l’acier conçu sur une année, dans le monde.