Énergie primaire et énergie finale

L’énergie primaire est l’énergie contenue dans les ressources naturelles, avant une éventuelle transformation. Le fioul ou le gaz sont des exemples d’énergie primaire.

L’énergie finale est l’énergie utilisée par le consommateur, c’est-à-dire après transformation des ressources en énergie et après le transport.
C’est également celle qui est facturée.

L’énergie primaire est directement disponible dans la nature (cas des énergies fossiles).
L’énergie finale correspond à l’énergie disponible après les pertes de production, transport, et transformation.

Le but de tout rapporter en énergie primaire est de pouvoir mieux comparer les consommations. Ce point est particulièrement important, notamment pour la réglementation thermique qui doit être égale pour tous les types d’énergie.

Les énergies fossiles comme le fioul, le gaz ou le charbon étant transformés directement sur place, le coefficient sera donc de 1: 1 kWhEF = 1 kWhEP pour ces énergies.

Dans le cadre du label BBC Effinergie, un coefficient de conversion de 0.6 est appliqué aux énergies bois. Ce coefficient plus avantageux permet de valoriser le développement des énergies renouvelables.
Dans les autres cas : 1 kWh Energie bois = 1 kwh énergie primaire.

Concernant l’électricité, le facteur  de conversion est de  2,58 , étant la source d’énergie qui nécessite le plus de transformation:
rendement des centrales (nucléaire: 33 %, EnR: 100% , fossiles: 38%), auquel s’ajoutent les pertes sur le réseau (hautes et très hautes tensions: 3%, 5 à 7% en basse tension), et les rendement de transformation.

Les conversions énergie primaire/finale permettent de pouvoir mieux comparer 2 installations utilisant deux sources d’énergie différente.

Pour obtenir un gain significatif, il est ainsi souvent intéressant d’étudier un changement de source d’énergie.

L’énergie « utile » quant à elle est celle dont dispose effectivement l’utilisateur après les dernières pertes dues au rendement de ses propres appareils (ampoules, chaudière, appareils électriques…).

Énergie utile:
exemple d’éclairage avec une lampe à incandescence ou halogène.