Isoler sa maison : premier facteur d’économie d’énergie

économie d'énergie

 Les dépenses énergétiques sont, pour la plupart des ménages français, une importante source de dépenses chaque année. Isoler sa maison permet de réaliser d’importantes économies, et de limiter ainsi les déperditions de chaleur, par une rénovation énergétique appropriée.

Identifier le gaspillage énergétique

De nombreuses habitations disposent d’une isolation insuffisante ou inefficace. Il en résulte des pertes de chaleur parfois très importantes. Ainsi, le plancher d’une maison, s’il est mal isolé, peut laisser fuiter 10 % de la chaleur issue de vos appareils de chauffage vers l’extérieur. Les murs et les fenêtres en laissent chacun échapper près de 20 % tandis que les combles, premiers responsables des déperditions énergétiques, peuvent en laisser passer jusqu’à 35 % dans les pires cas. Revoir l’isolation de sa maison, ou la prévoir avec attention si la maison n’est pas encore construite, permet d’éviter des pertes de chaleur très importantes, qui se traduisent par de grandes économies sur vos factures énergétiques, atteignant plusieurs centaines d’euros chaque année. Apprenez-en plus sur l’isolation des combles sur ce site.

Plusieurs manières de réduire les déperditions de chaleur

Chaque type d’isolation à ses spécificités et l’aide d’un professionnel est souvent nécessaire pour suivre les précautions les plus importantes. Néanmoins, chaque partie de votre maison pourra être isolée de plusieurs manières et chacune aura ses avantages et ses inconvénients, liés au coût des travaux et à leur efficacité. Ainsi, pour l’isolation des combles, l’on procèdera différemment pour des combles aménagés et des combles perdus. L’isolation de la toiture ou des murs pourra être intérieure ou extérieure et l’on utilisera, selon les circonstances, des rouleaux de laine minérale ou des panneaux isolants rigides. Tous ces choix influeront sur l’efficacité de vos travaux d’isolation thermique, mais vous permettront dans tous les cas d’améliorer votre isolation et de réaliser des économies énergétiques. L’isolation des fenêtres peut être grandement améliorée par la simple pose d’un joint ou d’un film transparent. Ces mesures ont un coût très faible mais des effets notables et prouvent qu’il est facile de diminuer ses factures de chauffage, même sans investissement important.

Accélérer la rentabilisation des travaux grâce aux aides

La question de la rentabilisation des travaux d’isolation se pose. En effet, bien qu’ils permettent de grandes économies, ces travaux ont un coût qui n’est parfois amorti qu’après plusieurs années. Néanmoins, pour de plus en plus de foyers, il est possible d’obtenir des aides au financement des travaux d’isolation, qui diminuent drastiquement le temps nécessaire à leur rentabilisation. L’isolation des combles perdus peut ainsi, sous certaines conditions, être financée à 100 % par l’Etat. L’isolation de votre plancher, de vos murs, d’une cave, d’une vide sanitaire ou le calorifugeage au sein d’un immeuble peuvent, quant à eux, faire l’objet de nombreuses aides. Des crédits d’impôts, des prêts à taux zéro, la baisse de la TVA ou des subventions peuvent réduire de plus de 50 % le coût total de vos travaux et vous permettre de profiter au plus vite de leur rentabilisation et des économies énergétiques qu’ils induisent.