Pourquoi intégrer une école de l’environnement et du développement durable ?

Ecole de l’environnement

Les formations relatives à l’environnement et au développement durable séduisent de plus en plus les jeunes. L’écologie est, en effet, un secteur dynamique et recruteur. Et, à l’heure l’on prône la protection de l’environnement ainsi que la promotion des énergies renouvelables, cette tendance n’est pas prête à s’inverser. Vous souhaitez poursuivre vos études dans une école des métiers de l’environnement, mais vous hésitez encore ? Pour vous fixer les idées, découvrez les avantages de suivre cette voie vous aidera certainement à vous fixer les idées.

L’environnement et le développement durable, un secteur d’avenir

Les prédictions des experts chiffrent à plus d’un million les nouveaux emplois que vont générer ce secteur dans les années à venir. En effet, les questions environnementales sont d’actualités et de ce fait, ouvrent la voie aux nouvelles branches et à un grand nombre de métiers. Les entreprises et industries, quel que soit leur domaine d’activité, ont toutes besoin d’experts ayant des compétences en environnement. En effet, leurs enjeux environnements sont vastes : consommation d’énergie, d’eau, de ressources naturelles, etc. Pour des questions de normes qu’il faut respecter et par souci d’images, elles essaient de limiter l’impact de leurs activités sur l’environnement. À cet effet, elles ont besoin des compétences des professionnels en écologie. Avant de vous inscrire dans une école de l’environnement, assurez-vous seulement d’être un passionné de la nature.

Des débouchés variés selon vos envies

Chaque ressource de la nature dont l’eau, la terre et l’énergie à ses métiers. Faire des études en environnement et développement durable au sein d’une école de l’environnement vous permet d’intégrer un univers très riche et diversifié. La liste des débouchés est longue. Si vous avez la fibre écolo, vous pouvez par exemple choisir une école développement durable qui offre une formation liée à l’éco-construction, à l’agrobusiness, au recyclage industriel, à la prévention et au traitement des pollutions et risques, à la gestion des déchets, à la gestion forestière, à la gestion de l’eau, à la sensibilisation, à l’énergie, etc.

Pour ceux qui ont la main verte et aiment la nature, ce secteur offre aussi un grand nombre de métiers qui peuvent s’exercer au grand air. Vous pouvez par exemple devenir agriculteur, paysagiste, etc. Ceux qui aiment les sciences aussi ne sont pas en reste. À cet effet, les métiers de la géologie et de la biologie s’ouvrent à eux. Ainsi, il est possible de se former en topographie, en biologie de l’environnement, ingénierie de l’environnement, etc.

Par ailleurs, les secteurs d’activité sont nombreux.  Vous pouvez travailler auprès des entreprises de l’agroalimentaire, du tourisme, du bâtiment ou encore auprès des collectivités. Après vos études, il est possible aussi d’envisager de créer votre propre entreprise par exemple en travaillant dans la production : créations de pépinières, etc. Mais ce secteur offre aussi une opportunité de carrière internationale.

Des métiers accessibles à tous les niveaux

Le secteur de l’environnement et du développement durable recrute des jeunes, quels que soient leurs diplômes et leurs niveaux. Par exemple, avec un CAP opérateur des industries de recyclage, ou un CAP propreté de l’environnement urbain, vous pouvez déjà vous y faire une place.  Si vous aimez les métiers sur le terrain, vous avez aussi des formations de niveau bac + 2 à ne citer que le BTS technico-commercial énergie et environnement et le BTS coordinateur en rénovation énergétique et sanitaire. Vous préférez des métiers de bureau ? Intégrez une école de l’environnement à Paris qui propose des formations de niveau bac + 5. Différentes options s’offrent à vous en fonction de vos envies. Vous pouvez par exemple opter pour le master biodiversité et écologie, le master en management de l’environnement, etc.

Bref, ce secteur fournit de nombreux débouchés aux profils de bacheliers, techniciens, bachelors et ingénieurs.