Le surplus photovoltaïque : qu’est-ce que c’est ?

photovoltaïque

La crise énergétique a frappé de plein fouet de nombreux foyers français. Résultat, la facture d’électricité s’envole. Pour la réduire, l’autoconsommation reste une première possibilité en procédant à l’installation de panneaux photovoltaïques. L’excédent produit pourra également être revendu à votre fournisseur et nous allons vous donner tous les détails dans cet article.

Est-il possible d’envisager une revente totale photovoltaïque ?

Durant certaines périodes de l’année, votre production d’électricité est supérieure à votre consommation. De ce fait, vous pourriez stocker le surplus ou envisager la revente d’électricité. Lorsque vous avez fait le choix d’une installation en autoconsommation, la revente sur le réseau électrique reste certainement la solution la plus commune. Au moment de l’installation de votre dispositif solaire, vous avez établi un contrat EDF OA vous autorisant à revendre le surplus. Sachez que le prix de rachat du kWh est fixé sur une période de 20 ans. Par ailleurs, vous avez probablement une installation moderne avec le compteur Linky. L’appareil est parfaitement capable de compter le nombre de kWh produits et consommés. Ainsi, vous avez une information précise sur le surplus électrique. C’est une vente passive et en toute transparence, vous permettant d’amortir beaucoup plus rapidement votre installation photovoltaïque. De ce fait, vous n’avez qu’à mettre en place un contrat approprié dès le départ et donc vous n’avez strictement rien à faire dans l’usage.

Utilité et fonctionnement du surplus photovoltaïque

Lorsque vous faites le choix de mettre en place une installation solaire en autoconsommation, vous n’êtes pas obligé de vous orienter vers la vente de surplus. Mais c’est une option intéressante lorsque vous n’avez pas envie d’investir dans des capacités de stockage. Pour éviter de perdre de l’énergie, cette dernière est alors injectée sur le réseau et en contrepartie, vous recevez une compensation financière. Pour mettre en place ce dispositif, n’oubliez pas de faire confiance à un partenaire reconnu comme edfenr.com. Ainsi, vous pourrez produire de l’électricité que vous utiliserez grâce à vos panneaux solaires et le surplus de votre production sera revendu à EDF OA ou un autre acheteur obligé. Dans un tel contexte, vous générez des revenus supplémentaires et vous évitez le gaspillage énergétique. Dans la pratique, les kWh non consommés seront repris par un acheteur obligé comme EDF OA. L’énergie est directement injectée au niveau du réseau en privilégiant l’alimentation électrique des foyers voisins. Une initiative favorable pour encourager l’utilisation des énergies renouvelables et ainsi favoriser la transition énergétique de la région. L’excédent produit sera obligatoirement racheté, car il s’agit d’une obligation gouvernementale. Vous n’avez aucune quantité minimale à fournir sur l’année, le rachat reste toujours proportionnel à la quantité d’énergie que vous n’utilisez pas.

Pour quelles raisons mettre en place l’autoconsommation avec la revente d’électricité ?

L’installation de panneaux solaires vous permet de profiter d’une multitude d’avantages, notamment en choisissant la revente de l’électricité. Tout d’abord, vous rentabilisez plus rapidement votre projet en diminuant vos factures d’électricité avec un complément de revenus. L’intérêt est également palpable d’un point de vue écologique, car vous encouragez la transition énergétique. En effet, vous produisez de l’énergie verte à votre échelle, donc vous combattez le réchauffement climatique. Enfin, impossible de ne pas évoquer la prime à l’autoconsommation. Elle s’avère d’une grande utilité pour abaisser les frais d’investissement. Pour en profiter, il faut remplir les critères d’éligibilité en procédant à l’installation des panneaux photovoltaïques en toiture. Initialement, la prime était versée en cinq ans. Mais ce n’est plus le cas avec un versement unique de la part d’EDF OA. Une initiative particulièrement bien accueillie, car elle permet de réduire le montant final de l’installation photovoltaïque. Le dernier avantage concerne les frais de raccordement. Inutile de les rajouter sur votre facture finale, car ils seront pris en charge par Enedis.

Tenir compte du prix d’achat du surplus d’électricité

La Commission de Régulation de l’Énergie s’occupe de la régulation du tarif d’achat photovoltaïque. Pour connaître précisément le prix, attardez-vous sur la puissance de votre installation. De plus, une révision de l’arrêté tarifaire a lieu tous les trois mois. En se basant sur les chiffres du premier trimestre 2023, le prix d’achat du surplus d’électricité est de 0,1313 euro du kWh lorsque la puissance de votre installation photovoltaïque ne dépasse pas 9 kWc. Jusqu’au 31 janvier 2023, le prix était fixé à 0,10 euro du kWh. Comme vous le voyez, le surplus photovoltaïque reste une option intéressante pour réduire drastiquement le montant de votre investissement, grâce à une rentabilité plus rapide. Pour en savoir plus, faites-vous accompagner par un professionnel aguerri, vous détaillant les différentes possibilités au moment de la mise en place des panneaux photovoltaïques.