Quand l’écologie s’invite au bureau

Développement durable

Des expériences scientifiques ont montré que travailler dans un environnement plus sain permet aux gens de se sentir mieux physiquement et mentalement, ce qui les rend plus concentrés et plus productifs. Si vous aussi vous voulez rendre votre bureau plus écologique, découvrez comment le faire grâce à des solutions simples, pratiques, durables et surtout écologiques.

Recycler le papier

Concernant le papier, il est conseillé d’opter pour l’utilisation du cahier de note effaçable qui vous permettra de réaliser des économies tout en étant dans une démarche écologique. Il existe aussi deux astuces que vous pouvez appliquer immédiatement. La première consiste à limiter l’impression à ce qui est réellement nécessaire et utile, la seconde à utiliser du papier recyclé. Souvent, dans les bureaux, par manque de temps ou par paresse, des courriels inutiles ou des brouillons de documents qui doivent encore être complétés et triés sont imprimés. Parfois, le nombre de copies est erroné, ce qui produit du papier à jeter sans réfléchir. L’utilisation du verso de ces fiches pour les épreuves ou les projets est déjà un pas en avant dans une logique de développement durable et un principe de respect des ressources naturelles.

Faire des économies d’énergie

Plusieurs techniques permettent d’économiser de l’énergie. Si vous n’avez pas encore introduit l’utilisation des LED dans votre bureau, prenez des mesures immédiates. Faites-le non seulement parce que l’utilisation de la technologie LED vous permet de réaliser des économies importantes sur votre facture d’électricité, mais aussi parce que le type de lumière émise est meilleur que le traditionnel. Les ampoules LED sont capables de limiter l’émission de rayons ultraviolets, produisant une meilleure qualité de lumière, appréciée par ceux qui font du travail créatif ou qui travaillent beaucoup avec les couleurs.

Élimination du plastique

Il va sans dire que le plastique jetable utilisé pour le café ou l’eau devrait être éliminé définitivement. Pourquoi ne pas utiliser des tasses en céramique, qui sont très belles et peuvent être personnalisées, et qui respectent vraiment l’environnement ? Pour un café rapide ou pour boire un verre d’eau, on peut se passer de plastique qui, la plupart du temps, n’est pas recyclé parce qu’il est sale ou parce que toutes les collectivités ne sont pas équipées pour ces produits spécifiques.

Réduire la consommation d’eau

L’eau est également l’une des ressources qui sont consommées avec insouciance dans les bureaux. La réduction de son utilisation est donc fondamentale pour une conception durable. Dans les très grandes pièces, des régulateurs de débit devraient être installés sur les robinets pour limiter le débit et un système de capteurs devrait être installé pour qu’ils ne fonctionnent que lorsque cela est nécessaire et pour une durée limitée. Il en va de même pour les toilettes.

Matériaux naturels et recyclés

La qualité de l’air intérieur est dictée par une bonne ventilation des locaux et l’élimination des particules nocives produites par les matériaux qui composent les environnements : meubles, revêtements de sol, luminaires, etc. L’utilisation de matériaux naturels pour les environnements intérieurs est donc l’une des meilleures solutions pour assurer leur salubrité, en favorisant le bien-être psychophysique des occupants et donc leur productivité. Respirer de l’air pur est essentiel pour réduire le risque de certains troubles, des simples maux de tête aux problèmes respiratoires.

Dites oui aux plantes

Si vous voulez un bureau écologique, vous ne pouvez pas ne pas avoir quelques plantes à feuilles persistantes qui agissent comme des filtres à air. Et avec tous les ordinateurs, imprimantes, outils numériques et équipements électroniques que vous avez sur votre bureau, essayer de respirer un air plus pur devrait être une nécessité. Mais les plantes n’étant pas toutes adaptées à certains environnements, il est important de choisir les bonnes variétés.

Les plantes à avoir dans votre bureau écologique doivent être capables d’absorber les ondes électromagnétiques, qui ne nécessitent pas de soins particuliers et qui n’ont pas besoin de beaucoup d’eau. Il s’agit à la fois de plantes succulentes et de certaines plantes dites “d’intérieur” aux propriétés anti-pollution. Parmi les plantes succulentes, les préférences vont aux cactus de toutes les espèces car ils ont une croissance lente, protègent contre les ondes et ne nécessitent pas de soins particuliers. Lorsqu’elles atteignent un certain âge, elles produisent des fleurs très colorées, inodores et magnifiques.

Il est bon d’avoir aussi quelques plantes d’aloès que l’on peut facilement trouver et qui aident à combattre le formaldéhyde libéré par les différents matériaux du bureau. Mettez-les dans des pots spéciaux en céramique émaillée qui peuvent être placés sur les bureaux et, surtout, près des ordinateurs. Si les bureaux sont assez grands, il est préférable de faire une composition de plantes succulentes pour de meilleurs résultats. Parmi les plantes d’intérieur capables de purifier l’air, on trouve le palmiste multipliant et le Sansevieria. Cependant, comme ce sont des plantes d’intérieur, elles nécessiteront plus de soins et d’attention que les plantes grasses.